AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 le martèlement de nos souffles. (p)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: le martèlement de nos souffles. (p)   Mar 31 Mar - 16:54

lisa, nastassia lindes (tumblr)
Code:
- nastassia lindes + (pina moïra)

je suis un vieux de la vieille moi, on me chope pas comme ça.  :fume:   
pina, moïra (20)



- t'as le sourire à l'envers et le coeur dans l'hémisphère

eh, toi, qu'est-ce que tu viens faire par ici ? j'ai rêvé la vie, rêvé la mort. rêvé le rêve et rêvé le jour. les nuits me paraissaient longues, les journées interminables. la vie au-delà, ailleurs, certainement pas dans mon corps. j'étouffais de ce trop plein d'images et d'informations qui me passaient sous les yeux mais ne me rentraient pas dans le crâne.
moi, je les voulais dans le cœur.
alors, viens on y va, toi moi et les autres, vivre à la façon de ces films que tu aimes voir tard dans la nuit, ces images qui défilent sous tes yeux, je sais que toi aussi, tu aimerais les avoir dans le cœur, il suffit juste d'oser.

d'où tu nous viens, tu faisais quoi avant ? parle nous un peu de ta vie avant. l'immensité du nevada, les coins à se perdre, les cœurs à prendre, les villes à parcourir. j'en ai parcouru du chemin dans mes docs, à courir après les skateurs. ça tremblait, ça allait trop vite, moi j'avais peur de tomber. moi je suis un oiseau qui ne demande qu'à voler, mais je suis mieux les pieds (pattes) sur terre.
j'ai peur de la voiture, peur de l'insécurité de la vitesse, de cette boite de métal qui m'enferme. peur des roues qui écrasent le parterre, il faut que tu saches, moi si j'avais pu je serai venue jusque là à pieds, sur mes deux guibolles. on m'a dit, mais pina, réveille toi. alors on s'est entassé à quarante-douze dans nos caravanes et on a tracé la route.

et tu comptes rester encore longtemps ici, ou c'est juste pour une petite durée ? je crois que je n'ai plus peur, maintenant, de prendre mon courage à deux mains et m'en aller un beau matin. maintenant on a une caravane (on en a même deux), c'est le monde qui s'offre à nous, les bras ouverts. je crois qu'il demande juste à ce qu'on l'embrasse, à ce qu'on ose. il faut pas avoir peur, c'est ce que je me répète à chaque fois, je crois que si un jour j'en ai marre j'hésiterai pas, avec ou sans lou et les autres. c'est ce que j'aime croire.
tu fais quoi de tes petites mains sinon ? j'ai les mains fines, longues et fragiles, pas faites pour la nature. je les fais travailler, elles sont rouges d'être dehors, griffées des branches que je traverse, elles me piquent de partout le soir. j'ai voulu accompagner lou, à la charpenterie, je me suis pété les mains. j'ai voulu aider à la cueillette, je me suis pété le dos. j'ai voulu aller à la couture, j'ai pas eu la patience. j'ai fini les mains salies à la poterie, des fois je les casse par terre, ça m'énerve, mais l'argile humide soigne la peau, j'ai les paumes toutes douces, l'esprit apaisé.

- j'ai rêvé d'un prince, on m'a donné un prisonnier

piña colada.
je bois pas, je fume pas.
un jour maman a retrouvé un mégot sous mon lit.
(il appartenait à lou) je me suis fait taper sur les doigts. mais je fume pas, moi, je me tue pas les poumons bêtement, ces conneries c'est pas pour moi (comment tu parles, pina ??? c'est ça, tu fumes, tu te drogues, tu traines, je t'ai élevé comme ça ???).
maman il est à lou, c'est pas moi, c'est lou.
et c'est qui lou.
c'est le voisin d'en face.
le jeune homme avec sa barbe de trois jours ? (oui, lui. c'est même une barbe d'une semaine, j'ai pas voulu qu'il la rase aujourd'hui, mais demain il serait mieux sans, je lui dirai) tu le reverras plus jamais pina, c'est pas une bonne fréquentation, il est trop âgé.
j'ai traversé la rue. j'ai sonné chez lou. je lui ai balancé son mégot au visage, je lui ai frappé le torse (il a rien senti, moi je me suis explosé les poings), j'ai pleuré en disant que je le détestais. il a pas compris.
je lui ai fait la gueule trois minutes. il est resté comme un idiot.
on s'en fout de la différence d'âge, pas vrai loulou ? maman a appris, mais on s'en fout, pas vrai ? nous on ira dans les montagnes, sur les nuages, on volera haut, j'irai en éclaireur, sauf pour les endroits qui me font peur. on explorera les forêts sombres, on les illuminera de notre lumière. on fera l'amour dans la rivière, on chassera les ombres.
je te ferai la tête parce que t'as pas suivi la carte. parce qu'on s'est perdu et que j'ai froid. je partirai trois jours chez une amie, sans donner de nouvelles. puis je réapparaitrai, et toi tu diras rien, rien à part je t'aime. et moi je sourirai et j'oublierai. c'est comme ça que ça marche loulou, depuis des années.



Dernière édition par Pina Moïra le Mar 31 Mar - 21:00, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: le martèlement de nos souffles. (p)   Mar 31 Mar - 17:06

qu'elle est belle :woo:
bienvenue :heart:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: le martèlement de nos souffles. (p)   Mar 31 Mar - 19:06

rahlala ma pina, mon amour, ma douce, ma rebelle :woo:
je suis trop contente !!!
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: le martèlement de nos souffles. (p)   Mar 31 Mar - 20:17

Oh la Pina de Loulou, elle est belle :cute: bienvenue dans les hautes lumières et bonne chance pour la suite de ta fiche :larmes:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: le martèlement de nos souffles. (p)   Mar 31 Mar - 20:30

merci les coupains. :cute:
loulou, mon chou, :woo:
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: le martèlement de nos souffles. (p)   Mar 31 Mar - 21:05

elle est parfaite, parfaite parfaite :tombe:
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: le martèlement de nos souffles. (p)   

Revenir en haut Aller en bas
 

le martèlement de nos souffles. (p)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: après la nuit :: Corbeille-